Vous êtes ici > Ville de Hannut > Tourisme > La ville et ses villages > Crehen

Crehen

Crehen – 642 habitants

Crehen a révélé des traces d’occupations néolithique et romaine et était traversé par le diverticulum devenu Voie de Liège. « Crahain » est son nom en 1184 et signifierait « demeure aux choucas ». Sous l’ancien régime, Crehen était seigneurie foncière de Saint Lambert de Liège.

L’avouerie fut longtemps tenue par des membres de la famille de Crehen.

Outre Saint Lambert, d’autres institutions ecclésiastiques détenaient des biens dans la localité : Saint Gilles de Publemont, Val Benoit, Neufmoustier, les Croisiers et Saint Laurent de Liège. Ce dernier y possédait la Ferme de Dieu le Warde ou Dieu le Garde située dans la campagne entre Crehen et Wasseiges. Il y existe toujours une ferme isolée.crehen_home_dessin

L’église de Crehen, dédiée à Sainte Gertrude, chapelle de Thisnes sous l’ancien régime, fut érigée en paroisse en 1833. Son mobilier remarquable et l’autel majeur valent la visite. On peut y voir un retable avec tabernacle orné d’un Agneau de l’Apocalypse, tronc d’exposition avec haut-relief, repas avec les pèlerins d’Emmaüs et sur les côtés, trophées d’objets de culte et d’instruments de la Passion; deux statuettes d’ange tenant une Croix et un Calice; fronton en forme de niche contenant les statues de Notre-Dame de la Salette et les deux voyants Mélanie et Maxime.

Crehen dispose d’une maison d’accueil pour le 3ème âge. Le bâtiment l’abritant fut légué en 1873 à la Commission d’Assistance Publique (actuellement Centre Public d’Aide Social) par Marie-Thérèse Loriers. Le CPAS de l’époque décide d’y créer un hôme pour personnes âgées inauguré en 1889. Après, il servit de petite clinique et de maternité pour redevenir de nos jours une maison de repos.

crehen_etang_photoSignalons l’existence à Crehen d’un petit étang, agréable espace vert de détente, plan d’eau artificiel car à l’origine bassin d’orage créé pour recueillir les eaux descendant des campagnes environnantes et régulariser ainsi le débit de la Glindisse (petit ru) qui est surtout alimenté par les eaux de ruissellement.

Une potale sise rue de Meeffe contre le mur d’une ferme mérite aussi l’attention. En pierre, malheureusement endommagée, haute de 2,15 mètres, de section quadrangulaire sur entablement saillant, elle montre de face une statue de la Vierge aux côtés de celles de Saint Hubert et de Saint Donat. On peut (difficilement) lire « Saint Hubert/ priez / pour nous/ 1817″,  » Saint Donat / priez pour / nous » et « Notre Dame/ De Hal / priez pour / nous ».

Copyright © 2010 Ville de Hannut. All rights reserved.