Vous êtes ici > Ville de Hannut > Tourisme > La ville et ses villages > GBlehen

GBlehen

Blehen – 252 habitants

A l’époque contemporaine, cette commune n’eut une existence autonome que pendant trois quarts de siècle.

En 1896 (loi du 20 juin) elle fut détachée de Lens-Saint-Remy à laquelle elle avait été unie à l’époque hollandaise (1er avril 1822) puis fusionnée avec Hannut et d’autres en 1970 (loi du 17 juillet).

A l’époque néolithique, Blehen était située sur un diverticulum appelé plus tard Chemin de Liège. Elle connut aussi l’occupation romaine (tumulus du premier siècle fouillé en 1874 et substructions d’une villa romaine découvertes en 1960).

Blehen possède quelques demeures remarquables qui méritent un examen attentif.

Citons spécialement le Château dit de Blehen (ou de Villenfagne) datant du 18ème siècle que nous pourrons admirer à travers les frondaisons de son agréable parc et le Château d’Herzée, dont l’existence est attestée dès 1716.

L’église Saints-Pierre-et-Paul, de style néo-gothique, construite en 1870 surblehen_chateau_photo2 les ruines de la précédente, abrite notamment une statue de Saint Antoine, abbé du 16ème siècle, en chêne polychrome. Une confrérie gastronomique s’est créée autour de ce Saint, la Confrérie Saint Antoine, qui produit une bière spéciale à déguster. Le choeur de l’église, et tout particulièrement ses peintures murales méritent un regard. Il s’agit d’un travail, sur toile marouflée, de Charles Meunier de Wasseiges (vers 1900) :  » Triomphe de l’Eucharistie; Sainte Claire d’Assise avec les soeurs de Saint Damien, montrant un ostensoir pour conjurer l’attaque du couvent par les Sarrasins, Miracle de Saint Antoine de Padoue ; Génuflexion de la mule devant le Saint Sacrement, la Vierge à l’Enfant apparaissant à Saint Antoine de Padoue « . Les peintures du fond des bas-côtés et au jubé sont du même artiste.

A voir également la chapelle Saint Donat, datant de 1755, qui constitue avec sa butte et le tumulus voisin, un site classé. Cette chapelle est la sépulture du Colonel Gérard de Collaert chevalier de la légion d’Honneur française qui commanda le 11ème régiment des hussards de l’Empire et qui participa entre autre à la Campagne de Russie. Son frère quant à lui devint Général de Cavalerie aux Pays-Bas, participa à la Bataille de Waterloo mais dans les troupes des Alliés. Blessé, il mourut le 17 juin 1816.

La splendide potale du 16ème siècle de la rue Haute, remarquablement décorée en bas-relief, est aussi dédiée à Saint Donat

De la butte de la chapelle, on peut découvrir une plantation assez vaste blehen_chateau_dessind’arbres basse-tige. Cette plantation, créée en 1946 par les demoiselles de Mélotte, propriétaires du château à l’époque, est implantée sur une parcelle de terrain constituée d’un limon homogène très riche (terre à briques). Il est très rare de trouver une si grande étendue de tel sol. Installée à flanc de coteaux aux pentes douces elle est très bien située, en partie abritée des vents dominants par les séculaires frondaisons du parc du château. Seule la bande longeant le parc permet l’accumulation de l’air froid; dont l’écoulement est difficile. Dans l’ensemble, la végétation est vigoureuse, sans signe de carence quelconque. Sol, situation et micro climat semblent donc parfaits.

Copyright © 2010 Ville de Hannut. All rights reserved.