Vous êtes ici > Ville de Hannut > Tourisme > La ville et ses villages > Cras-Avernas

Cras-Avernas

Cras-Avernas – 545 habitants

Pour le distinguer d’Avernas-le-Bauduin, Cras-Avernas s’appelait anciennement Avernas-le-Petit, qualifié de « minoris » en 1179, avant de prendre sa revanche en devenant le « cras », au sens de gros. Il fit partie du Comté pour ensuite passer au Comté de Steppes. Au 11ème siècle, Cras-Avernas appartenait à l’Abbaye Saint Laurent. En 1676, la seigneurie de Cras-Avernas fut érigée en baronnie au profit d’Antoine Lopez, d’origine espagnole.

Cras-Avernas compte plusieurs châteaux-fermes et fermes importantes. 

cras_ferme_dessinSignalons que la ferme Wauthier (anciennement commanderie des Vieux Joncs et ferme de l’Ordre teutonique) connut une distillerie construite par Ferdinand Wauthier qui en 1851, la remplaça par une sucrerie. Celle-ci fut le point de départ de la culture de la betterave dans la région.

La ferme de la Bosquée, beau quadrilatère dont la forme actuelle date de 1899, s’affirme entre autre par la beauté de ses anciennes étables. Isolée du village, elle dépendait de l’abbaye du Val Notre Dame à Antheit. Le portail d’entrée est daté de 1759. Dans la façade sur la cour se trouve une pierre datée de 1764, aux armoiries d’Isabelle Aspremont Lynden, abbesse du Val Notre Dame, accompagnées de sa devise :  » in cruce spes mea « . A cet endroit, existait déjà une ferme bâtie par des moines au début du 13ème siècle habitée par eux-mêmes jusqu’au 17ème siècle. L’enclave de la Bosquée, au point de vue civil, a appartenu à la Commune de Montenaken dont elle fut détachée le 16 septembre 1963 pour être rattachée à Cras-Avernas.

cras_chateau_photoLe Château Nihoul fut élevé pour la famille Wauthier à partir de 1882, sur des plans de Joseph Hellepute. Ce bel édifice, principalement en briques avec des éléments de calcaire, sous couverture d’ardoises, est dominé par une haute tour. On notera le style néo-gothique, d’inspiration flamande : pignons en escalier, jeux de briques et tympans ornés d’arcatures trilobées.

Signalons que la campagne s’étendant vers Montenaken est appelée Campagne des Steppes.

C’est là que se déroula le 13 octobre 1213 la Bataille des Steppes entre les Liégeois conduits par l’Evêque Hugues de Pierrepont et les Brabançons du Duc Henri 1er de Brabant, dit « Le Guerroyeur ».

Une chapelle sise dans la Campagne de Montenaken abrite Notre Dame des Steppes et a donné lieu à une légende: les Liégeois qui étaient les plus faibles eurent l’inspiration d’aller chercher la statue à Montenaken et dès que la statue fut sur les lieux, le soleil projeta une telle luminosité que les rayons solaires aveuglèrent les adversaires au point qu’ils durent déposer les armes.

Cette bataille met un terme aux campagnes brabançonnes contre Liège. Pour la première fois, une armée composée de seigneurs est vaincue par des hommes du peuple. L’anniversaire de cette date sera fêté comme Fête nationale liégeoise jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Copyright © 2010 Ville de Hannut. All rights reserved.