Test Be-Alert pour toute la Wallonie ce 6 janvier

Toute la Wallonie recevra un SMS du numéro 1789 le 6 janvier.

Chaque premier jeudi du mois, les autorités peuvent tester le système d’alerte BE-Alert. Le jeudi 6 janvier, le Centre de crise National (NCCN) profitera de l’occasion pour effectuer un test à grande échelle du système d’alerte sur tout le territoire wallon.

Test en Wallonie

Le Centre de crise National testera le système d’alerte BE-Alert le 6 janvier 2022. Ce jour-là, le NCCN enverra une alerte SMS basée sur la localisation sur l’ensemble du territoire wallon. Concrètement, cela signifie qu’un sms sera envoyé à l’ensemble des téléphones mobiles présents sur le territoire wallon. S’agissant d’une alerte basée sur la localisation, il ne faut pas s’être inscrit au préalable à BE-Alert pour recevoir ce type de messages. Dans des circonstances normales d’envoi d’une alerte sur base de la localisation, les personnes inscrites dans la zone concernée mais n’y étant pas présents, reçoivent également un message, mais ce ne sera pas le cas dans le cadre de ce test, seuls les appareils actifs se trouvant dans la portée d’un mât situé sur le territoire wallon au moment de l’envoi, recevront le SMS test.

Les personnes qui recevront ce message ne doivent rien faire. Il s’agit ici de tester la capacité et la rapidité du système.

Le système BE-Alert peut être utilisé par les autorités locales, provinciales et nationales pour avertir les citoyens lors d’une situation d’urgence. Pour utiliser le système aussi efficacement que possible lors d’un incident, il est important d’organiser régulièrement des moments de test. Le test du 6 janvier sera le plus grand test du système d’alerte réalisé à ce jour.

Points d’amélioration

Grâce à ce type de tests de grande ampleur, il est possible d’analyser la capacité et la vitesse de BE-Alert tout en identifiant d’éventuels points d’amélioration. Lors d’une situation d’urgence, il est en effet crucial de distribuer aussi rapidement que possible les messages d’alerte. Le Centre de crise National effectuera une analyse minutieuse du test lorsqu’il sera terminé.

Quid de la vie privée ?

Les seules données collectées par les opérateurs de télécommunication lors de ce type d’alertes ou d’alertes-test, sont les numéros de GSM. Les autres données, telles que les noms et adresses, ne sont en aucun cas partagées. Le principe de ce type d’alerte sur base de la localisation est le suivant : Sur base d’une zone définie géographiquement, les autorités demandent aux opérateurs de réseau mobile de diffuser un sms à tous les appareils mobiles actifs dans cette zone. Six mois après l’envoi du message d’alerte ou du message test, la liste des numéros qui se trouvaient dans la zone délimitée est automatiquement détruite.

Inscription

Même s’il est possible de recevoir un sms sur base de la localisation, il reste important de vous inscrire à BE-Alert. Vous serez ainsi averti lors d’une situation d’urgence dans les environs de votre domicile même si vous n’êtes pas sur place à ce moment-là, et ainsi être averti à distance, par exemple suite à une importante panne de courant, une pollution de l’eau potable, l’évacuation de votre quartier suite à une situation d’urgence, etc.

Sur votre profil en ligne vous pouvez ajouter jusqu’à 5 adresses. Vous pouvez ainsi être averti lors d’une situation d’urgence dans les environs de votre domicile, de votre lieu de travail, du lieu de résidence d’un membre plus fragile de votre famille,…

Inscrivez-vous gratuitement via www.be-alert.be